Soirée Champ de courses 24 juillet 2012

24 juillet 2012

Soirée à  l’hippodrome des fleurs de Biarritz.

Election de la plus belle toilette de la soirée.

 

A
peine les lampions de notre Chapitre Magistral venaient ils de s’éteindre que
nous les avons rallumés pour notre soirée estivale du Meeting des Courses de
Trot au cours de laquelle nous avons remis dans la 3ème course, la coupe au
vainqueur du prix des Anysetiers de la commanderie du Pays Basque:

Sous
un soleil estival notre manifestation a débuté par une réception apéritive
servie par nos échansons souriants et dévoués avant que nous ne partagions le
repas de l’amitié.

Comme
les années précédentes, et sans qu’il ne s’agisse d’obligation, nous avons
renouvelé l’incitation faite aux dames, et même aux messieurs, de rehausser
leur toilette d’un chapeau puisque l’attribution du « Trophée de l’Elégance »
était reconduite. Le concours était ouvert à toutes et à tous : Anysetiers du
Pays Basque, des commanderies amies, futurs Anysetiers et sympathisants. Toutes
les dames, chapeautées pour la grande majorité, étaient fort élégantes et le
choix fut difficile! Mais Madame Mazzochi du Comité des Courses, notre juge
officiel  assistée pour la circonstance
d’une charmante collaboratrice, décerna le dit trophée à Régine Alicandri,
future anysetière qui portera le Camail de la commanderie de Guyenne Occitane
le 20 octobre. Régine, souriante et ravie, portait une toilette très raffinée,
rehaussée d’un incroyable bibi vert à volutes qui lui seyait à ravir et
rehaussait son élégance naturelle. C’est Fanny Tcherniasky, heureuse gagnante
de l’année dernière qui lui a remis le trophée de l’élégance bien mérité.

Afin
d’honorer le précepte phare de Notre Ordre « Bon samaritain tu
seras » et, fidèles à l’esprit de Saint Serge, une mini souscription était
présentée afin de « miser » en vue de reconstituer nos fonds pour les œuvres
sociales

Après
tirage au sort des billets, quelques chanceux repartirent soit avec un séjour
de deux nuitées et petits déjeuners pour deux personnes à l’hôtel Président de
Biarritz, soit un panier garni pour deux autres convives.

Mais
il n’est de bons moments qui ne se terminent et l’heure était déjà bien
avancée. Après des au revoir chaleureux, et la promesse de se retrouver le 17
septembre pour notre prochaine rencontre du Baskalauréat, chacun a regagné ses
pénates, ravi d’avoir passé une agréable soirée dans la pure tradition
anysetière de convivialité et d’amitié.