Remise du Don à la Fondation pour la Recherche Médicale – 16 Septembre 2016

Remise du don 2016 à la Maison de l’avocat à Nantes,
 le 16 septembre 2016

 
Discours du Grand Maistre, Catherine Jaouen.
 
 
« Nous accueillons ce soir Estelle Meynial, Présidente Pays de la Loire de la fondation pour la recherche médicale à qui je vais remettre notre don 2016.
 
 Pour mémoire, notre Ordre  a remis en 2015, la somme de 239  917 € de dons,  tant sur des actions sociales que culturelles. soit un montant cumulé sur 7 ans de 1 761164 €.
 
Le partenariat triennal que nous avons conclu avec la Fondation pour la recherche médicale nous permet de soutenir cette fondation dans ses projets pour relever les défis de santé publique de notre époque. 
 
Nous sommes, en cela, en phase avec la tradition de la corporation médiévale des Anysetiers, à la fois médecins et apothicaires, qui était de valoriser les propriétés et vertus médicinales de l’anis au service d’un idéal : servir son prochain. 
 
Saint Louis, d’ailleurs, eut recours à eux dans la lutte contre les maladies et la misère.  Il trouva chez eux le goût de la recherche, l’intelligence, et le désir de faire le bien.
 
C’est ainsi que nous avons ainsi posé les fondements de l’origine de notre Ordre soignant au 13è siècle.
 
 
Ce soir, nous avons invité  Michel Neunlist qui va nous présenter l’étendue des recherches de l’INSERM qu’il dirige et plus précisément celles sur  « L’’intestin, notre second cerveau » et que soutient la Fondation pour la Recherche Médicale.
Michel Neunlist est un chercheur qui s’intéresse aux intestins. Il est aujourd’hui directeur de l’unité de gastroentérologie de l’Institut des maladies de l’appareil digestif à Nantes.
Si les intestins sont actuellement à la mode, c’est un peu grâce à une jeune Allemande de 24 ans, qui leur a consacré un livre drôle et instructif qui s’est vendu à plus d’un million d’exemplaires.
Nous avons aussi notre spécialiste français, il s’appelle Michel Neunlist
Ordre International des Anysetiers commanderie de Nantes Loire Océane


Le cerveau © Radio France

Michel Neunlist  raconte que nous avons bien, au creux de notre ventre, un 2e cerveau. Un organe complexe et méconnu qui contient entre 100 et 200 millions de neurones, autant que dans le cortex d’un chat.
Mais il va plus loin. Ce chercheur a découvert qu’il y a une relation entre les maladies cérébrales et les intestins. Une simple biopsie du côlon peut permettre de trouver dans les neurones digestifs la présence d’anomalies qui signent par exemple la maladie de Parkinson.
Pour Michel Neunlist , le tube digestif, c’est bien plus que de la tripe…
Ce sujet, assez nouveau pour les chercheurs, offre de magnifiques perspectives….. »
 
Merci Michel Neunlist d’avoir accepté notre invitation. 


Intervention Michel Neunlist