Chapitre Magistral

En ce jour, le seizième du mois d’octobre de l’An de Grâce 2021 s’est tenu le soixantièmeChapitre Magistral de la commanderie du Maine et Perche dans la salle du Val’Rhonne à Moncé enBelin.
Ce fut un moment fort et vivement attendu par les Anysetiers après une année 2020 sansaucune manifestation suite à la pandémie.
Cette cérémonie devait être encore plus émouvante que les années précédentes puisqu’ils’agissait, non seulement d’adouber solennellement quatre Impétrants mais surtout du passage depilon du Grand Maistre Pierre LEFEBVRE à son successeur, le Sénéchal, Messire PierreLEVECQUE.
C’est pourquoi, les Grand Maistres de la Huitième Région avaient fait le déplacement pourassurer de leur amitié l’ancien Grand Maistre
Alors, une sonnerie tonitruante de trompette annonce le moment tant attendu de lacérémonie. Derrière les deux Gonfanons, Messire d’ALEYRAC et Messire LEBOUC, MaistresAnysetiers, s’avancent les Membres du Chapitre de la commanderie du Maine et Perche et lesGrands Maistres de la Huitième Région. Puis, prennent place sur l’estrade, Messire ClaudeTREMBLAYE, Grand Maistre Honoraire de la commanderie du Maine et Perche, ChancelierHonoraire de la Huitième Région, Messire Yves DENIEL, Grand Maistre Honoraire de laCommanderie de Basse Normandie, Ancien Secrétaire Général du Grand Conseil de l’Ordre,Messire Pierre LEVECQUE, Grand Maistre élu et Messire Pierre LEFEBVRE, Grand Maistresortant précédé de leur deux Pages, Hortense et Gustave, portant sur le coussin le Pilon et lesMédailles d’Honorariat enfin, Messire Jean-François BREBION, Grand Maistre de laCommanderie du Choletais, Mauges et Bocage Vendéen, Chancelier de la Huitième Région.
Le Délégué du Grand Conseil de l’Ordre ouvre la cérémonie puis il donne la parole à MessireClaude TREMBLAYE qui rappelle les grands moments de la commanderie du Maine et Perche depuissa création et cite les « Hommes » qui, au cours des ans, en ont fait ce qu’elle est devenuemaintenant.
Après une éclatante sonnerie de trompette, commence la cérémonie d’adoubement qui suitle rappel historique de l’Ordre et celui des Préceptes.
Sont donc adoubés :
Catherine MARTINEAU, Professeure des Ecoles en retraite, Parrains Pierre LEFEBVRE etFrançoise BOISAUBERT
Jean-Louis FOURQUET, Professeur Universitaire, Parrains Jean-Luc BRASSEUR et ClaudeTREMBLAYE
Alain PREVOST, Libraire, en retraite,Parrains Bernard COUDREUSE et Bernadette TESSIER

Jacques BREHIER, Cardiologue en retraite, Parrains Jean-Luc BRASSEUR et ClaudeTREMBLAYE.
Les notes claires de la trompette résonnentet alors commence la partie la plus émouvante de lacérémonie : la remise du camail et du pilon à Messire Pierre LEVECQUE par le délégué du GrandConseil de l’Ordre et l’attache par Messire PierreLEFEBVRE du petit pilon sur le camail de sonsuccesseur.
Après la remise de la Charte, le Grand Maistre sortant, Pierre LEFEBVRE, prononce undiscours empreint d’une vive émotion, rappelant les douze années de sa charge et remerciant tousceux qui l’ont aidé au cours de cette période. D’ailleurs l’Honorariat de sa charge lui est remis parson successeur ainsi qu’à Michel LEMEUNIER, Echanson et Bernard COUDREUSE, Maistre deBouche.
Une nouvelle sonnerie de trompette annonce l’intervention de Dame France MENAGER,Sénéchal Hospitalier qui fait le compte-rendu des actions sociales et culturelles de laCommanderie. Un don de 1200€ est remis à la Fondation de la Recherche Médicale pour la maladied’ALZHEIMER et un autre de 1000€ à l’Association « L’Outil en Main ».
Après cette cérémonie solennelle et émouvante, chacun se dirige vers le cocktail avant derejoindre la salle où est servi un excellent repas.
La soirée s’étire fort tard dans la nuit au son de l’orchestre « La Bonne Humeur ».L’ambiance est, cette année, toute particulière car c’est, pour certains, un renouveau, une nouvelleliberté et réellement des retrouvailles
.Merci aux Membres du Chapitre, à leurs conjoints, à Messire Eric TOUCHARD pour leur aide qui a permis la bonne réalisation.
65 ans d’histoire de la commanderie du Maine et Perchepar Claude TREMBLAYERetracer 65 ans d’histoire des Anysetiers de la Sarthe, c’est à la fois simple et difficile,simple parce que les archives sont bien tenues et difficile parce que le souvenir déforme parfoisla réalité, c’est la limite de ce travail de compilation et d’écriture que j’ai retracée pour répondreà Jean-François BREBION notre Chancelier représentant le Grand Coseil de l’Ordre, ce jour.De mémoire, en 1956, la commanderie était commanderie du Maine, Paul Lafargne viceprésidentde la CCI et patron du Central Hotel boulevard René Levasseur fut le premier intronisépar le Grand Maistre des commanderies de France : personnalité choisie par Paul Ricard et leprofesseur Leroux, Grand Maistre Mondial. Le 2ème intronisé fut Pierre Andrieu,Le 3ème est Robert MOREAU intronisé en 1957 : il est l’homme de la situation pour faireprogresser la Commanderie, compte tenu de ses fonctions : concessionnaire du garage Berliet,Président de la Chambre Syndicale Automobile, Conseiller Municipal, Président du Comité desFêtes de la Chasse Royale, membre du Rotary International … Il n’a aucun mal à susciter desvocations Anysetières chez les personnalités importantes de la ville. 1958, il sera le premier GrandMaistre de la commanderie des Anysetiers du Roy ; il restera 13 ans Grand Maistre. Le nombrede personnalités intronisées est important, je me permets de dire que les réceptions avec cadeauxse font souvent avec la générosité de Ricard qui poursuit le chemin fixé pour le développement etla promotion du produit anisé face au concurrent Pernod, ce qui permet à la commanderie des’étoffer avec un chapitre bien constitué. En 1968, l’ordre devient Ordre International desAnysetiers.1970 Robert Moreau passe le relais à Robert HUREAU. Il possédait au sous-sol de sonmagasin de la rue Gambetta, une cave assez vaste et l’aménagea en caveau des Anysetiers où ilprit l’habitude de réunir 5 à 6 fois par an, la Commanderie, puis, la cave devenue trop petite, c’estau Central Hôtel Boulevard René Levasseur, dans un caveau plus grand, que furent les premièresréunions mensuelles ; pendant son mandat, son action phare a été le baillage de Laval et le débutdes actions sociales en 1975.81977 Jacques CHAUSSUMIER est Grand Maistre de la commanderie du Maine Perche- Sarthe -Eure et Loir- Mayenne. De nombreuses manifestations comme la galette des rois, l’assemblée générale, le rallye, le concours de pêche, de pétanque, le bal masqué, les visites d’entreprises et de monuments furent alors organisées et obtinrent un plein succès. La commanderie quitta le caveau du Central Hôtel et un groupe d’Anysetiers aménagea au 105 Grande Rue un nouveau caveau Anysetiers avec un bail de 10 années, mais, le caveau devait être creusé, nettoyé, aménagé, meublé, des matériaux, des meubles, de l’argent… Les Anysetiers n’ont pas ménagé leur peine ; l’inauguration eut lieu en 1986.1988 Après 11 années, Jacques Chaussumier passe le relais à Claude TREMBLAYE ; j’étais intronisé depuis 1977. Entré au chapitre de la Commanderie, ma première action a un peu choqué en faisant du ménage avec un chapitre rénové, plus jeune : la communication, le petit annuaire en couleurs financé par les publicités, la poursuite amplifiée des idées de Jacques, un tournoi de golf, les visites d’entreprises, avec un car scolaire que je conduisais, les intronisations à l’Abbaye de l’Epau, la délégation au chapitre des commanderies de la région Ouest. Gérée dans un esprit club service, la commanderie compte 120 membres. En 1996 Armand Morabin alors Chancelier est élu Grand Maistre mondial et laisse vacant le poste de Chancelier des Provinces de l’Ouest, poste qui m’est proposé : j’accepte alors cette responsabilité et pour ne pas faire cumul de mandat, je cède ma place de Grand Maistre après 8 années à Lucien Bulète.1996 Lucien BULETE devient le 5ème Grand Maistre de la commanderie du Maine-Perche. Ouvert, convivial, Lucien met l’accent sur l’amitié ; il n’a cependant pas la chance que j’ai eue, l’Epau ne peut plus être louée pour les cérémonies d’intronisation, le bail de 10 ans du caveau Anysetiers, 105 Grande Rue avec Mme COUASNON n’est pas renouvelé, pour laisser place à un théâtre. Le challenge se révèle stimulant pour l’équipe au chapitre qui s’octroie une salle municipale, à Claircigny, trouve un étang pour le concours de pêche et poursuit sous une autorité bienveillante le respect des anciens,2004 Après 8 années, Lucien Bulète passe le relais à Michel CHAMPION. Représentant le Grand Conseil de l’Ordre, j’ai investi Michel dans sa fonction de Grand Maistre. Les Grands Maistres se succèdent et c’est parce que le grand Maistre est généreux qu’il suscite la générosité et qu’il garde intacte sa foi en l’amitié qui développe les liens entre nous : Michel son action première, ira vers l’action sociale -Jazz Pi-l ’Eclaircie-la Ligue contre le cancer. Au Grand Conseil, après Armand Morabin , c’est Patrick Ben Bouali qui quitte la fonction de Président Mondial. Michel est candidat. Il sera élu à son tour Grand Maistre Mondial.2011 Pierre LEFEBVRE prend le relais de Michel .Les changements sont bénéfiques à la commanderie qui grossit son effectif : réunions mensuelles dans une nouvelle salle, une gazette info, le trombinoscope, copié par la 8ème région, une plaquette à remettre à ceux qui pourront financer une publicité, des sorties élargies du cercle manceau, aide aux étudiants pendant la pandémie, visite à Tours, soirée crêpes, Noël, et surtout Pierre et Claudine ont dynamisé les épouses de la 8ème région qui le leur ont bien rendu, c’est remarquable.2021 Pierre LEVECQUE prendra le relais, il sera le 8ème Grand Maistre. Sa tâche sera rude : la pandémie a stoppé le rythme de nos rencontres et il lui faudra s’assurer que chaque membre ne nous quitte pas et que les plus fidèles cherchent des postulants. Il sera l’homme de la situation, compte tenu de ses fonctions professionnelles , j’en fais le serment .
” Et que la vie continue aux Anysetiers en France et dans le monde”