Actions culturelles

CONFERENCE SUR LE JAPON

CONFERENCE SUR LE JAPON PRESENTER PAR SANDRINE SOULIER AUX DRYADES LE 16 OCTOBRE 2022 Sandrine présente son expérience Japonaise et nous explique pourquoi elle aime le Japon. Après avoir visité le Musée Guinée à paris ou Léonard FOUDJETTA exposait des œuvres, l’envie lui est venue de découvrir ce pays. Elle est allée au Japon pour faire de l’art plastique et ensuite enseigner le Français. Sandrine nous présente les particularités et l’écriture Japonaise.
  • Le drapeau Japonais représente un cercle rouge qui a pour signification le soleil Il est officiel depuis 1999.
  • YAMOTO est le premier nom des Japonais avant la mise en place des échanges avec la Chine et les Pays Occidentaux. Le territoire Japonais comprend 6100 îles.
L’Emblème du Japon est le Chrysanthème symbolise le soleil, la lumière et l’immortalité.
  • AMATERASU, déesse Japonaise du soleil, est la plus grande divinité de la religion Shinto. Dans la mythologie nippone, la déité de la lumière céleste est connue pour s’être cachée dans une grotte plongeant ainsi le Japon dans les ténèbres et la misère.
La légende d’AMATERASU est directement liée à la famille impériale puisque les empereurs Japonais seraient des descendants de ce Kami ou divinité Japonaise. De nombreux lieux de cultes lui sont dédiés comme le sanctuaire ISE JINGU, l’un des plus sacrés de l’archipel.
  • Le 1er mai 2019 le nouvel empereur NARUHITO. Empereur de l’ère REIWA est monté sur le trône du Chrysanthème à la suite de l’abdication de son père AKIHITO. C’est le 126ème Empereur directe de la Déesse AMATERASU.
  • Les SHINTOISTES recherchent la vitalité et la prospérité en vénérant les KAMIS, divinités ou énergies naturelles et sacrées qui résident dans les éléments, arbres, rochers, chutes d’eau ou montagnes, comme dans l’Empereur ou dans tout autre être exceptionnel.
Les prêtres Shintoïstes sont les Kamis qui célèbrent des rituels de purification et de renaissance.
  • Les portails « sans portes » sont les Torii, constitués de deux poutres horizontales supportés par deux solides piliers, qui marquent l’entrée d’un sanctuaire sacré. Il convient de s’incliner devant le TORRI avant d’entrer dans un sanctuaire, car en passant ce portail, on quitte le monde profane pour entrer dans un monde sacré. Normalement il est obligatoire de repasser par le même Torii et de s’incliner à nouveau après l’avoir passé en partant. C’est sanctuaires sont ouverts à tous.
  • Torii veut dire « oiseau » ou « coq » en japonais : sortent de perchoirs géants, ils commémorent les oiseaux qui par leur chant aidèrent les Kamis à faire sortir Amaterasu de sa Grotte.
  • SHIMENAWA: le SHIMENAWA délimite un espace sacré du sanctuaire, ou un arbre, un rocher, ou tout autre endroit habité par un Kami. Ce sont des cordes de paille de riz tressées et torsadées. Très souvent, des GOHEI sont accrochés au SHIMENAWA.
  • GOHEI: constitués de deux bandes de papiers pliées selon une manière bien particulière, ils servent à repousser ou capter les mauvais esprits.
Il y a eu des échanges avec les mongoles. Les Kamis cases sont issus au vent. Au bout de 100 ans les Chrétiens ont été tués et brulés. 1868 Les Américains ont envahi le Japon. 1923 invasions de la Corée. Depuis la religion Shinto n’est plus la religion.
  • CHOZUYA: C’est l’endroit situé à l’entrée du sanctuaire Shinto qui permet de faire le rite de purification. Une fontaine, ou un bassin, protégée par un toit, permet au visiteur de se laver rituellement avant d’approcher le cœur du sanctuaire : en remplissant une louche en bois ou en bambou, il se verse de l’eau d’abord sur la main gauche puis sur la main droite, porte l’eau à sa bouche en prenant soin de ne pas toucher la louche de ses lèvres, et verse le restant de l’eau dans le bassin en la faisant couler le long du manche. Le visiteur est ainsi lavé de toute souillure et de ses fautes éventuelles et peut aller se présenter devant le Kami.
  • HIRAGANA est l’écriture utilisée par les femmes dans leurs écrits littéraires. Les hiragana ont des formes arrondies, contrairement aux Katakana plus anguleux.
 
  • KATAKANA est principalement utilisée pars les hommes dans les sciences et le bouddhisme et est plus droite que celle des femmes.
Linguistiquement très uniforme avec 98,2 % de la population ayant le Japonais  pour langue maternelle. Les 1,8% restant par l’immigration venue de Corée, (sept cent mille personnes) et de Chine (trois cent cinquante mille personnes),  ainsi due de Vietnamiens, de Brésiliens, d’Américains (quatre-vingt mille personnes) d’Européens (quarante-cinq mille personnes).  
  • Le Japon forme, depuis 1945, un archipel de 6852 îles (de plus de 100m2) dont les quatre plus grandes sont HOKKKAIDO, HONSHU, SHIKOKU, représentant à elles seules 95% de la superficie terrestre du pays.
Sur les 6852 îles que compte le Japon, environ 430 sont habitées. La plupart des îles sont montagneuses, parfois volcaniques. Ainsi le plus haut sommet du Japon, le mont Fuji (3776 m), est un volcan dont la dernière éruption a eu lieu en 1707.   Les sources naturelles d’eau chaude (appelées ONSEN) sont nombreuses et très populaires. Elles ont souvent été aménagées en bains publics, hôtels ou stations thermale pour les séjours de villégiature et retraites de santé. On peut par exemple s’y baigner dans des « baignoires » naturelles de 40 à 65°C.
  • Le pays a subi quelques séismes aux XXe et XXI e siècles :
  1er septembre 1923 : le séisme de KANTO, d’une magnitude de 7,9 sur l’échelle de Richter, fit environ 140 000 morts et occasionna la destruction par un incendie la plupart des maisons en bois.   17 janvier 1995 : le séisme de KOBE, d’une magnitude de 7,2 sur l’échelle de Richter fit 6437 morts et 43792 blessés.   11 mars 2011 : séisme de TOHOKU au large de SENDAI, d’une magnitude de 9,0 sur l’échelle de Richter, ne fit en lui-même que très peu de victimes et dégâts grâce à la qualité des constructions japonaises et à leurs savoir-faire antisismiques sans égal dans le monde, mais il fut suivi d »un tsunami qui vint tout anéantir sur plusieurs centaines de kilomètres de côtes et fit environ 20 000 morts et disparus. Il est à l’origine de l’accident nucléaire de FUKUSHIMA.   A la fin de la conférence un verre de l’amitié a été servie avec exposition d’objets ramenés du Japon, suivi d’un repas dans le restaurant des Dryades.

2018-Culture technique et poétique à Nantes

On ne saurait venir à Nantes sans passer un grand moment à découvrir les marionnettes robot des mahines de l’Ile. L’équipe des “ingénieurs fous” de cette formidable institution font rêver les grands en les laissant dubutatifs sur autant d’ingiénosité et parfois trembler les plus jeunes lorsque ces animaux géants viennent les frôler.

Plus d’actions culturelles :