Catégorie : Culture

CONFERENCE SUR LE JAPON

CONFERENCE SUR LE JAPON PRESENTER PAR SANDRINE SOULIER AUX DRYADES LE 16 OCTOBRE 2022

Sandrine présente son expérience Japonaise et nous explique pourquoi elle aime le Japon. Après avoir visité le Musée Guinée à paris ou Léonard FOUDJETTA exposait des œuvres, l’envie lui est venue de découvrir ce pays.

Elle est allée au Japon pour faire de l’art plastique et ensuite enseigner le Français.

Sandrine nous présente les particularités et l’écriture Japonaise.

  • Le drapeau Japonais représente un cercle rouge qui a pour signification le soleil Il est officiel depuis 1999.
  • YAMOTO est le premier nom des Japonais avant la mise en place des échanges avec la Chine et les Pays Occidentaux. Le territoire Japonais comprend 6100 îles.

L’Emblème du Japon est le Chrysanthème symbolise le soleil, la lumière et l’immortalité.

  • AMATERASU, déesse Japonaise du soleil, est la plus grande divinité de la religion Shinto. Dans la mythologie nippone, la déité de la lumière céleste est connue pour s’être cachée dans une grotte plongeant ainsi le Japon dans les ténèbres et la misère.

La légende d’AMATERASU est directement liée à la famille impériale puisque les empereurs Japonais seraient des descendants de ce Kami ou divinité Japonaise. De nombreux lieux de cultes lui sont dédiés comme le sanctuaire ISE JINGU, l’un des plus sacrés de l’archipel.

  • Le 1er mai 2019 le nouvel empereur NARUHITO. Empereur de l’ère REIWA est monté sur le trône du Chrysanthème à la suite de l’abdication de son père AKIHITO. C’est le 126ème Empereur directe de la Déesse AMATERASU.

  • Les SHINTOISTES recherchent la vitalité et la prospérité en vénérant les KAMIS, divinités ou énergies naturelles et sacrées qui résident dans les éléments, arbres, rochers, chutes d’eau ou montagnes, comme dans l’Empereur ou dans tout autre être exceptionnel.

Les prêtres Shintoïstes sont les Kamis qui célèbrent des rituels de purification et de renaissance.

  • Les portails « sans portes » sont les Torii, constitués de deux poutres horizontales supportés par deux solides piliers, qui marquent l’entrée d’un sanctuaire sacré. Il convient de s’incliner devant le TORRI avant d’entrer dans un sanctuaire, car en passant ce portail, on quitte le monde profane pour entrer dans un monde sacré. Normalement il est obligatoire de repasser par le même Torii et de s’incliner à nouveau après l’avoir passé en partant. C’est sanctuaires sont ouverts à tous.

  • Torii veut dire « oiseau » ou « coq » en japonais : sortent de perchoirs géants, ils commémorent les oiseaux qui par leur chant aidèrent les Kamis à faire sortir Amaterasu de sa Grotte.
  • SHIMENAWA: le SHIMENAWA délimite un espace sacré du sanctuaire, ou un arbre, un rocher, ou tout autre endroit habité par un Kami. Ce sont des cordes de paille de riz tressées et torsadées. Très souvent, des GOHEI sont accrochés au SHIMENAWA.
  • GOHEI: constitués de deux bandes de papiers pliées selon une manière bien particulière, ils servent à repousser ou capter les mauvais esprits.

Il y a eu des échanges avec les mongoles. Les Kamis cases sont issus au vent. Au bout de 100 ans les Chrétiens ont été tués et brulés.

1868 Les Américains ont envahi le Japon.

1923 invasions de la Corée.

Depuis la religion Shinto n’est plus la religion.

  • CHOZUYA: C’est l’endroit situé à l’entrée du sanctuaire Shinto qui permet de faire le rite de purification. Une fontaine, ou un bassin, protégée par un toit, permet au visiteur de se laver rituellement avant d’approcher le cœur du sanctuaire : en remplissant une louche en bois ou en bambou, il se verse de l’eau d’abord sur la main gauche puis sur la main droite, porte l’eau à sa bouche en prenant soin de ne pas toucher la louche de ses lèvres, et verse le restant de l’eau dans le bassin en la faisant couler le long du manche. Le visiteur est ainsi lavé de toute souillure et de ses fautes éventuelles et peut aller se présenter devant le Kami.

  • HIRAGANA est l’écriture utilisée par les femmes dans leurs écrits littéraires. Les hiragana ont des formes arrondies, contrairement aux Katakana plus anguleux.

 

  • KATAKANA est principalement utilisée pars les hommes dans les sciences et le bouddhisme et est plus droite que celle des femmes.

Linguistiquement très uniforme avec 98,2 % de la population ayant le Japonais  pour langue maternelle.

Les 1,8% restant par l’immigration venue de Corée, (sept cent mille personnes) et de Chine (trois cent cinquante mille personnes),  ainsi due de Vietnamiens, de Brésiliens, d’Américains (quatre-vingt mille personnes) d’Européens (quarante-cinq mille personnes).

 

  • Le Japon forme, depuis 1945, un archipel de 6852 îles (de plus de 100m2) dont les quatre plus grandes sont HOKKKAIDO, HONSHU, SHIKOKU, représentant à elles seules 95% de la superficie terrestre du pays.

Sur les 6852 îles que compte le Japon, environ 430 sont habitées. La plupart des îles sont montagneuses, parfois volcaniques. Ainsi le plus haut sommet du Japon, le mont Fuji (3776 m), est un volcan dont la dernière éruption a eu lieu en 1707.

 

Les sources naturelles d’eau chaude (appelées ONSEN) sont nombreuses et très populaires. Elles ont souvent été aménagées en bains publics, hôtels ou stations thermale pour les séjours de villégiature et retraites de santé. On peut par exemple s’y baigner dans des « baignoires » naturelles de 40 à 65°C.

  • Le pays a subi quelques séismes aux XXe et XXI e siècles :

 

1er septembre 1923 : le séisme de KANTO, d’une magnitude de 7,9 sur l’échelle de Richter, fit environ 140 000 morts et occasionna la destruction par un incendie la plupart des maisons en bois.

 

17 janvier 1995 : le séisme de KOBE, d’une magnitude de 7,2 sur l’échelle de Richter fit 6437 morts et 43792 blessés.

 

11 mars 2011 : séisme de TOHOKU au large de SENDAI, d’une magnitude de 9,0 sur l’échelle de Richter, ne fit en lui-même que très peu de victimes et dégâts grâce à la qualité des constructions japonaises et à leurs savoir-faire antisismiques sans égal dans le monde, mais il fut suivi d »un tsunami qui vint tout anéantir sur plusieurs centaines de kilomètres de côtes et fit environ 20 000 morts et disparus. Il est à l’origine de l’accident nucléaire de FUKUSHIMA.

 

A la fin de la conférence un verre de l’amitié a été servie avec exposition d’objets ramenés du Japon, suivi d’un repas dans le restaurant des Dryades.

CONFERENCE SUR LE JAPON

CONFERENCE SUR LE JAPON PRESENTER PAR SANDRINE SOULIER AUX DRYADES LE 16 OCTOBRE 2022 Sandrine présente son expérience Japonaise et nous explique pourquoi elle aime le Japon. Après avoir visité le Musée Guinée à paris ou Léonard FOUDJETTA exposait des œuvres, l’envie lui est venue de découvrir ce pays. Elle est allée au Japon pour faire de l’art plastique et ensuite enseigner le Français. Sandrine nous présente les particularités et l’écriture Japonaise.
  • Le drapeau Japonais représente un cercle rouge qui a pour signification le soleil Il est officiel depuis 1999.
  • YAMOTO est le premier nom des Japonais avant la mise en place des échanges avec la Chine et les Pays Occidentaux. Le territoire Japonais comprend 6100 îles.
L’Emblème du Japon est le Chrysanthème symbolise le soleil, la lumière et l’immortalité.
  • AMATERASU, déesse Japonaise du soleil, est la plus grande divinité de la religion Shinto. Dans la mythologie nippone, la déité de la lumière céleste est connue pour s’être cachée dans une grotte plongeant ainsi le Japon dans les ténèbres et la misère.
La légende d’AMATERASU est directement liée à la famille impériale puisque les empereurs Japonais seraient des descendants de ce Kami ou divinité Japonaise. De nombreux lieux de cultes lui sont dédiés comme le sanctuaire ISE JINGU, l’un des plus sacrés de l’archipel.
  • Le 1er mai 2019 le nouvel empereur NARUHITO. Empereur de l’ère REIWA est monté sur le trône du Chrysanthème à la suite de l’abdication de son père AKIHITO. C’est le 126ème Empereur directe de la Déesse AMATERASU.
  • Les SHINTOISTES recherchent la vitalité et la prospérité en vénérant les KAMIS, divinités ou énergies naturelles et sacrées qui résident dans les éléments, arbres, rochers, chutes d’eau ou montagnes, comme dans l’Empereur ou dans tout autre être exceptionnel.
Les prêtres Shintoïstes sont les Kamis qui célèbrent des rituels de purification et de renaissance.
  • Les portails « sans portes » sont les Torii, constitués de deux poutres horizontales supportés par deux solides piliers, qui marquent l’entrée d’un sanctuaire sacré. Il convient de s’incliner devant le TORRI avant d’entrer dans un sanctuaire, car en passant ce portail, on quitte le monde profane pour entrer dans un monde sacré. Normalement il est obligatoire de repasser par le même Torii et de s’incliner à nouveau après l’avoir passé en partant. C’est sanctuaires sont ouverts à tous.
  • Torii veut dire « oiseau » ou « coq » en japonais : sortent de perchoirs géants, ils commémorent les oiseaux qui par leur chant aidèrent les Kamis à faire sortir Amaterasu de sa Grotte.
  • SHIMENAWA: le SHIMENAWA délimite un espace sacré du sanctuaire, ou un arbre, un rocher, ou tout autre endroit habité par un Kami. Ce sont des cordes de paille de riz tressées et torsadées. Très souvent, des GOHEI sont accrochés au SHIMENAWA.
  • GOHEI: constitués de deux bandes de papiers pliées selon une manière bien particulière, ils servent à repousser ou capter les mauvais esprits.
Il y a eu des échanges avec les mongoles. Les Kamis cases sont issus au vent. Au bout de 100 ans les Chrétiens ont été tués et brulés. 1868 Les Américains ont envahi le Japon. 1923 invasions de la Corée. Depuis la religion Shinto n’est plus la religion.
  • CHOZUYA: C’est l’endroit situé à l’entrée du sanctuaire Shinto qui permet de faire le rite de purification. Une fontaine, ou un bassin, protégée par un toit, permet au visiteur de se laver rituellement avant d’approcher le cœur du sanctuaire : en remplissant une louche en bois ou en bambou, il se verse de l’eau d’abord sur la main gauche puis sur la main droite, porte l’eau à sa bouche en prenant soin de ne pas toucher la louche de ses lèvres, et verse le restant de l’eau dans le bassin en la faisant couler le long du manche. Le visiteur est ainsi lavé de toute souillure et de ses fautes éventuelles et peut aller se présenter devant le Kami.
  • HIRAGANA est l’écriture utilisée par les femmes dans leurs écrits littéraires. Les hiragana ont des formes arrondies, contrairement aux Katakana plus anguleux.
 
  • KATAKANA est principalement utilisée pars les hommes dans les sciences et le bouddhisme et est plus droite que celle des femmes.
Linguistiquement très uniforme avec 98,2 % de la population ayant le Japonais  pour langue maternelle. Les 1,8% restant par l’immigration venue de Corée, (sept cent mille personnes) et de Chine (trois cent cinquante mille personnes),  ainsi due de Vietnamiens, de Brésiliens, d’Américains (quatre-vingt mille personnes) d’Européens (quarante-cinq mille personnes).  
  • Le Japon forme, depuis 1945, un archipel de 6852 îles (de plus de 100m2) dont les quatre plus grandes sont HOKKKAIDO, HONSHU, SHIKOKU, représentant à elles seules 95% de la superficie terrestre du pays.
Sur les 6852 îles que compte le Japon, environ 430 sont habitées. La plupart des îles sont montagneuses, parfois volcaniques. Ainsi le plus haut sommet du Japon, le mont Fuji (3776 m), est un volcan dont la dernière éruption a eu lieu en 1707.   Les sources naturelles d’eau chaude (appelées ONSEN) sont nombreuses et très populaires. Elles ont souvent été aménagées en bains publics, hôtels ou stations thermale pour les séjours de villégiature et retraites de santé. On peut par exemple s’y baigner dans des « baignoires » naturelles de 40 à 65°C.
  • Le pays a subi quelques séismes aux XXe et XXI e siècles :
  1er septembre 1923 : le séisme de KANTO, d’une magnitude de 7,9 sur l’échelle de Richter, fit environ 140 000 morts et occasionna la destruction par un incendie la plupart des maisons en bois.   17 janvier 1995 : le séisme de KOBE, d’une magnitude de 7,2 sur l’échelle de Richter fit 6437 morts et 43792 blessés.   11 mars 2011 : séisme de TOHOKU au large de SENDAI, d’une magnitude de 9,0 sur l’échelle de Richter, ne fit en lui-même que très peu de victimes et dégâts grâce à la qualité des constructions japonaises et à leurs savoir-faire antisismiques sans égal dans le monde, mais il fut suivi d »un tsunami qui vint tout anéantir sur plusieurs centaines de kilomètres de côtes et fit environ 20 000 morts et disparus. Il est à l’origine de l’accident nucléaire de FUKUSHIMA.   A la fin de la conférence un verre de l’amitié a été servie avec exposition d’objets ramenés du Japon, suivi d’un repas dans le restaurant des Dryades.

2018-Culture technique et poétique à Nantes

On ne saurait venir à Nantes sans passer un grand moment à découvrir les marionnettes robot des mahines de l’Ile. L’équipe des “ingénieurs fous” de cette formidable institution font rêver les grands en les laissant dubutatifs sur autant d’ingiénosité et parfois trembler les plus jeunes lorsque ces animaux géants viennent les frôler.

Plus d’actions culturelles :

Le grand Tour de la Famille Mozart

Jacques BRANGER, Conférencier-Musicologue, a passionné un auditoire averti et attentif, par l’ampleur de ses connaissances et sa maîtrise de la pédagogie.

 Objet de cette brillante présentation : la tournée européenne de la famille Mozart entre 1763 et 1766, voyage dans les capitales et grandes villes de l’ Europe occidentale, réalisé par Leopold Mozart, son épouse, Anna Maria (Pertl) et leurs enfants doués en musique Maria Anna (Nannerl) et Wolfgang Amadeus.

 

 

Plus de cinquante maistres-anysetiers se sont retrouvés au Club-House du Golf de Guérande, pour cette reprise des soirées culturelles.

                                                       

 

 

Les échanges se sont poursuivis, lors du chaleureux dîner, préparé et servi par l’équipe de notre ami anysetier, Eric.

 

Visite de l’Atelier des Carnavaliers – 11 mars 2020 – Dans les coulisses de la préparation des chars

Chaque année, près de 100 000 spectateurs assistent au Carnaval de Cholet. Sans doute un des plus surprenants et des plus anciens d’Europe. Entre le défilé de jour et le défilé de nuit, de nombreux rendez-vous sont programmés : feu d’artifice, animations musicales, carnaval des enfants, carnaval de l’âge d’or, course cycliste, fête foraine…

 
L’amicale des carnavaliers de Cholet, qui compte plus de 300 adhérents, a ouvert les portes de son immense hangar aux Anysetiers.

Douze équipes se partagent cet hangar divisés en 12 box de 250m2.
L’essentiel des chars est composé d’une structure métallique et de vérins (jusqu’à 30 par chars) animés par des commandes électroniques et le tout habillé de polystyrène ou de plâtre et papier. Pour l’illumination, chaque char peut accueillir jusqu’à 30000 leds ou ampoules, ce qui fait de Cholet le 1er Carnaval de nuit de France
Nous avons vu la construction de ces chars réalisée par des bénévoles très motivés qui malheureusement, cette année, n’auront pas la récompense de voir les 100.000 spectateurs les appplaudir tout au long du parcours tracé dans les avenues de la Capitale des Mauges. Il faudra attendre le mois de Septembre, mais une chose est sûre… Ils seront tous prêts !
Cette rencontre fut l’occasion de discuter avec ces passionnés de la création, du modelage, de la sculpture, de la soudure, du pneumatique, de l’électricité ou de l’électronique, tous intarissables dans leur domaine.
Une quinzaine de carnavaliers et Gilles Bourdouleix, Maire de Cholet, ont rejoints les 51 anysetiers pour partager l’apéritif et le buffet campagnard.

Une soirée très agréable et très enrichissante
http://www.cholet.fr/carnaval

Yves, Eric et …….les Anysetiers – Tout Montand!

Consacrée depuis plusieurs années à la culture musicale, sous toutes ses formes, la rencontre de février de la commanderie n ‘a pas manqué à sa réputation de qualité.
Près d’une centaine de membres  ont apprécié le nouveau show de leur ami, Eric Bolo : “J’ai tout Montand”.
A plusieurs reprises, la connivence du public et la connaissance des chansons du très grand artiste, eurent l’occasion de se manifester, au cours du spectacle.
Cette soirée-cabaret, dont la décoration florale et lumineuse, réalisée par d’habiles mains, fit l’admiration des participants, se prolongea par le répertoire propre d’Eric Bolo.
Dernière soirée, avant le confinement, elle restera, aussi, dans les bons moments de la Commanderie.

Magistrale conférence et soirée chaleureuse

En ce tout début d’année 2020, plus de quatre-vingt-dix maistres-anysetiers et leurs conjoints ont  échangé leurs voeux, traditionnels et néanmoins chaleureux et conviviaux.
Outre la présentation des projets de manifestations de la Commanderie, pour cette nouvelle année, le Grand Maistre
avait choisi un grand musicologue, expert, aussi, en pédagogie, pour illustrer l’évolution de la musique aux Etats-Unis d’Amérique.
Passioné et passionnant, Jacques Branger, mit l’accent, à la fois sur la musique, importée par les migrants pauvres d’Europe, et celle créée par les esclaves et leurs descendants, venus d’Afrique(jazz, blues, gospels, …..)
Une soirée de mise en bouche et en oreilles, avant la soirée-cabaret de février!

sous les Ors de la République – visite de l’Assemblée Nationale


Notre Grand Maîstre Alain Pothée a contacté Stéphanie RIST, députée du Loiret qui a rejoint notre commanderie et a été intronisée en 2018, afin d’organiser une visite de l’Assemblée Nationale.

ce qui fut fait le mardi 17 Septembre de l’An de Grâce 2019.
nous étions 10 participants et nous nous sommes rendus à Paris où nous attendaient  Stéphanie et son assistante.



nous avions choisi un mardi afin de pouvoir assister à cette fameuse séance de QAG (questions au gouvernement).

la séance ne dure qu’une heure, mais quelle intensité car tout est minuté avec un protocole très strict.
chaque intervenant n’a que 2 mn pour poser sa question et le ministre ne dispose lui aussi que de 2 mn pour apporter sa réponse.
une fois les 2 mn atteintes, le Président de l’Assemblée coupe le micro de l’orateur. ce qui frustre par moments certains car ils n’ont pas terminé.

par contre, et là, ce fut une très grosse surprise, c’est le manque de respect de l’ensemble de l’assemblée durant cette séance, car chacun bouge, se déplace, va voir un autre député, même arrive en retard ou quitte la séance,
et que dire de tous ceux qui lisent leur courrier, le journal, consultent leurs mails ou jouent avec leur portable ou tablette.

une fois cette séance terminée, nous avons pu visiter l’ensemble des lieux avec notament les jardins et la résidence du Président de l’Assemblée qui est le 4e personnage de l’Etat, et donc qui bénéficie d’un logement de fonction de toute beaute;



ensuite nous avons parcouru les superbes salles qui constituent cet ensemble magnifique et l’on peut dire qu’on a découvert et visité les “Or de la République” avec des fresques et plafonds de toute beauté et que dire de la Bibliothèque qui comporte pas moins de 70 000 ouvrages au rez de chaussée, plus en sous sol 650 000 autres livres sans oublier la salle forte qui contient 16 000 ouvrages uniques et d’une valeur inestimable dont en particulier:

– les minutes du jugement de Jeanne d’Arc,
– le brouillon la Marseillaise de Rouget de l’Isle
– et bien d’autres documents originaux

et pour terminer la visite, nous sommes passés par la salle où sont exposées les différents bustes de notre Marianne Nationale au cours des différentes périodes de notre histoire

nous nous sommes quittés vers 18h30 après une journée bien remplie et ravis de cette super visite en remerciant chaleureusement Stéphanie et son assistante, sans oublier Edith qui nous a accueillis si gentiment avec le Champagne et les petits toasts dans son appartement parisien.

les Anysetiers ont du TALENT – et ils le montrent

En ce samedi 29 Juin, jour de grâce de l’an 2019

La commanderie de l’Orléanais avait décidé de mettre en scène le travail artistique de ses membres et sympathisants.
Nous nous étions donnés RDV au Chateau de Chevilly, propriété de Messieurs Didier et Guy-Thierry Bazin de Caix qui nous ont fait l’honneur et le plaisir de nous autoriser à nous installer dans leurs murs.

Pas moins de 8 artistes parmi nos Maîstres Anysetiers et sympathisants nous ont fait l’honneur de présenter leurs oeuvres.

 

nous avons profité du fait de la notoriété de François LAVRAT, sculpteur Animalier qui habite la commune de Chevilly et ami de notre Sénéchal (ce qui a facilité le contact) pour en faire notre invité d’honneur et constituer notre tête d’affiche.

Nous nous sommes retrouvés à 10h00 du matin dans la cour d’honneur du Chateau afin de procéder à notre installation sous un soleil magnifique.

La mise en place terminée à midi, nous nous sommes mis à l’ombre des magnifiques tilleuls et avons pique-niqué tous ensemble en attendant 15h00, l’ouverture au public de notre exposition,

Compte tenu de la chaleur ambiante, plus de 37 degrés à l’ombre et pas même une petite brise pour nous apporter un peu d’air, on suffoquait.
Force est de reconnaître qu’à l’ouverure des portes, la foule de visiteurs n’était pas au rendez-vous,

La faible fréquentation due à cette forte chaleur (et on comprend les gens) nous a permis de prendre le temps de découvrir et d’admirer les oeuvres de nos amis Anysetiers, et je peux vous dire qu’effectivement du talent, il y en a :

Les visiteurs sont plutôt venus vers 17h30 / 18h00 et même si ce ne fut pas la fréquentation des grands jours, nous étions tous très heureux d’avoir pu partager ce bon moment tous ensemble.

Nous avons ainsi passé l’après midi en compagnie du Maitre des Lieux, le Baron Didier Bazin de Caix qui en a profité pour nous faire visiter son chateau et nous faire découvrir quelques lieux magiques comme la Glacière (unique exemple restant en France) la Chapelle de toute beauté, la très grande cuisine où brillent tous les cuivres astiqués régulièrement et pour finir le parc arrière du chateau avec son Hêtre Pourpre d’une taille gigantesque.

A 19h00 tapante nous avons procédé au rangement de toutes nos oeuvres et libéré les lieux de tous nos présentoirs et autres accessoires.

Ceci fut rondement mené grâce à l’aide de nos bénévoles.
ce qui fait qu’à 20h00 nous étions fin prêts pour partager notre traditionnel breuvage anisé doublé de petits amuse-bouche et de délicieuses brochettes de Melon et Pastèque qui sortaient du frigidaire et leur fraicheur nous a fait le plus grand bien.

Et pour terminer la soirée en beauté, le Baron nous a invités dans la salle à manger du Chateau où nous avons pu apprécier une paëlla géante arrosée de vins offerts par notre Hôte que nous avons remercié pour cet accueil princier.

La soirée s’est terminée à 23h30,
Nous étions tous gorgés de soleil, ravis de cette très belle journée qui nous a permis de découvrir les talents cachés de nos amis et de l’accueil de nos hôtes.

Nous nous sommes quittés en nous donnant RDV le dimanche 21 juillet pour clôturer la journée du tournoi de Golf de notre Commanderie.

Une journée sur une île enchantée …

L e 21 mai, par un grand soleil, nous étions 92 à nous embarquer à la gare maritime de Vannes pour une ballade sur le golfe suivie d’un pic- nique « paella »sur l’île aux Moines.

Une île que la plupart d’entre nous connaissait mais qui est toujours un enchantement !

Après notre mini – croisière sur le golfe, Henri Pierre, le frère de notre maistre anysetière Dominique Landais eut la gentillesse de mettre à notre disposition le jardin de sa villa avec tout le mobilier nécessaire et une vue magnifique sur le golfe.

Apéritif et huitres et … soleil offerts généreusement par la commanderie !

Bref les conditions étaient réunies pour que cette journée fut un succès et elle le fut …