Catégorie : Culture

Remise de Don

Commanderie du Nivernais.

Le lundi 12 février 2024 lors de la réunion de bureau le grand maistre Jean Paul GAUTHE

et tous les membres présents ont écouté le résumé de Monsieur LUCE Professeur de la Classe de 3ème Défense

au collège les Courlis à Nevers à l’occasion de  la visite à l’Assemblée Nationale , la Commanderie du Nivernais

à fait un don de 250€ pour participer à leurs voyage.

Rectificatif de l’Anysetier N°93 : Suite à l’article de notre Vice-Président

Suite à la lecture de l’interview du vice-Président recueillie par la Commission Communication et parue dans l’Anysetier Numéro 93, le Chapitre de la Commanderie des Comtés Nord-Catalans et son grand maistre souhaitent apporter quelques modifications.
Ce texte très court que tous ont co-signé veut détaillerla naissance de la Commanderie de Bahia de Roses – Costa Brava et rendre à l’ancien grand maistre de notre Commanderie toute sa place dans cette création.
Le Chapitre de la Commanderie des Comtés Nord-Catalans et son grand maistre veulent, par respect pour leur ancien grand maistre Joseph PADROS qui a énormément œuvré pour l’OIA et à qui revient la paternité d’un baillage en Catalogne du Sud, apporter quelques modifications essentielles à l’article de notre Vice-Président.
Á la suite de la séparation tristement douloureuse d’Alain PETIT, grand maistre qui avait intronisé notre vice-Président en 2005 avec comme marraines Gilberte GARCIA – une belle personne décédée à ce jour et Thérèse MONT – toujours présente dans notre Commanderie – le nouveau grand maistre Joseph PADROS, fervent défenseur de la catalanité s’est immédiatement investi pour faire renaître l’OIA en Catalogne du Sud. Pour cela, il s’est appuyé sur les contacts qu’il avait gardés dans l’Emporda et a dû convaincre son chapitre de s’engager financièrement sur ce projet. Chose pas facile mais le projet est lancé avec l’aide efficace de Bernard COLL de part sa profession et son introduction dans les milieux économiques de ROSAS et PERALADE. C’est ainsi qu’est né le Baillage de BAHIA de ROSES-COSTA BRAVA, avec comme Bailli Daniel HAMELIN.
En 2012, naissait officiellement à Péralade le Baillage de Bahia de Rosas-Costa Brava avec les six premières intronisations effectuées par le Bailli Daniel HAMELIN notifiées sur le livre des intronisations de la Commanderie des Comtés Nord -Catalans.
L’année suivante la Commanderie de Bahia de Roses – Costa Brava est réellement installée avec la fierté des MA des Comtés Nord-Catalans et nous lui souhaitons tous longue vie.
Voilà la petite histoire respectueuse de la chronologie et des Maîtres Anysetiers de la naissance de la Commanderie de Bahia de Roses-Costa brava.
Le Chapitre et le grand maistre de la Commanderie des Comtés Nord-Catalans

Dégustation à l’Atelier du Caviste

Ce vendredi 8 décembre, nous étions 31 Anysetiers, conjoints et amis pour participer à cet évènement inédit dans la Commanderie du Pays de Léon et de Cornouaille, un partage de dégustations, pour mettre en valeur l’amitié et la convivialité.

Chacun avait apporté un petit cadeau qui donna lieu à un tirage au sort en fin de soirée, nous permettant de découvrir des surprises de Noël avant Noël !

Romain LE COZ, le patron de l’Atelier nous a reçu chaleureusement en nous présentant la dégustation avec à la clé un petit quizz sur les cépages et accords mets et vins.

Nous avons commencé par un Mâcon-Prissé en guise d’apéritif. Appellation Mâcon, produit exclusivement sur le village de Prissé, ce Chardonnay cépage historique du mâconnais, revêt un caractère discret. A la fois puissant et équilibré, il exprime des notes délicates de fleurs, relevées par quelques nuances épicées.

Pour accompagner les différents crus : charcuterie diverse, fromage de chèvre, foie-gras …

Dans le même temps, au long de la soirée, nous avons reconnu pour aiguiser nos odorats, différents parfums, de fleurs, de fruits, d’agrumes, de chocolat etc.

La dégustation s’est poursuivie par un Touraine-Chenonceaux. Ce cépage Sauvignon, riche et aromatique, aux notes de fruit mûrs et d’agrumes est cultivé sur les rives du Cher, issu d’une sélection des meilleurs coteaux.

Vint alors le temps d’une vraie découverte : un Berligou rouge dont l’histoire est rocambolesque. En 1460 Charles le Téméraire, (en guerre contre Louis XI) offre à son allié François II, Duc de Bretagne des plants de cépage Berligou, une déclinaison du Pinot Noir. Ce vin au fil du temps, devient synonyme de vin des Rois.  Cultivé en Bretagne jusqu’à la Révolution, les vignes symboles de monarchie, sont arrachée et le cépage semble perdu. En 1930 des plants sont découverts dans une friche et développés puis de nouveau détruits pendant la guerre. Cinq plants sauvés par le pépiniériste sont à nouveau développés. Déclaré cépage rare en 2001, il est récolté depuis 2014 au Domaine Poiron Dabin dans le vignoble nantais.

Puis nous avons dégusté, sur une saucisse sèche légèrement poivrée, un Faugères de belle lignée. L’assemblage de Carignan, Grenache, Syrah et Mourvèdre donne un vin ample et puissant, avec des tanins soyeux, des notes épicées et des senteurs de garrigue qui lui confère finesse et complexité.

Enfin sur un foie-gras nous avons terminé notre dégustation par un Maury Grenat du Domaine Lafage. Ce vin doux naturel est obtenu par la vinification du Grenache Noir dont la fermentation est arrêtée par ajout d’alcool en présence du moût et avant pressurage. Une pure merveille !

Pour finir c’est Murielle qui a triomphé au résultat du Quizz : une connaisseuse !

Encore une fois, les absents ont eu tort !

L’Atelier du Caviste – Romain LE COZ – 59 rue Amiral Romain Desfossés 29200 BREST

Visite du château de Gala Dali à Pubol le 25 novembre 2023

Le samedi 25 novembre, avant les fêtes de fin d’année nous avons organisé une sortie  au Château Gala Dali de Pubol . Nous étions 17 pour la visite.

Après une courte promenade dans ce petit village typique de l’Empordà,  nous sommes entrés dans la cour du château où nous attendait notre guide.

Ce château existait déjà au XIe siècle et date de la période faste de la baronnie de Pubol pendant la seconde moitié du XIVe et le début du XVe siècle. Lorsque Dali l’acheta en 1969, il était en fort mauvais état, plafonds effondrés, lézardes profondes et jardin à l’état de semi-jungle.

Dali a effectué cet achat puis la restauration selon les désirs de Gala qui rêvait de posséder un château afin de pouvoir s’y  reposer et s’y réfugier pour être libre.  Celui-ci n’y venait que sur  invitation de son épouse et muse, selon le principe « de l’amour courtois ». Après d’importants travaux où Salvador Dali matérialisa une débordante activité créatrice en pensant à Gala.

Elle y vécu à partir de 1970. A son décès à Port Lligat, Gala fut ramenée au château de Pubol le 10 juin 1982 où elle repose seule dans la crypte. Après la mort de son épouse  Salvador Dali s’installe au château  pour peindre et être le plus près possible de sa muse.

Après une promenade dans le jardin plein de symboles nous nous sommes dirigés vers le village de Corça à quelques kilomètres afin de nous retrouver  au Restaurant Mas Pastor. Des anysetiers indisponibles le matin pour la visite nous ont rejoints et nous étions 25 à partager ce moment de convivialité. Le repas fut comme à l’habitude cordial,  joyeux  et délicieux.

11 Octobre 2023: Conférence d’Olivier Roux “Israël 2023”:

Conférence à la découverte d’Israël, de son riche passé et de ses nombreux vestiges , de la mythique Jérusalem, de la trépidante Tel Aviv , des prouesse technologiques de ce jeune pays malheureusement dans un contexte attristé au lendemain des massacres du 7 octobre 2023.

                                     

 

 

 

 

 

La conférence  a été suivie d’un déjeuner amical à l’Hôtel Mercure Meylan

22 Février 2023: Visite de l’exposition des Cartes de Chartreuse (Musée de l’Évêché Grenoble):

En 1084, Bruno de Cologne entre au “désert de chartreuse” accompagné de six compagnons, pour y fonder un monastère et y mener une vie de solitude et de prière, origine de l’ordre des chartreux. Près de mille ans plus tard, l’ordre des chartreux est toujours là, au cœur de ce massif qui lui a donné son nom, marquant plus que jamais son identité et continuant à fasciner croyants et non-croyants.

La collection de soixante-dix-neuf peintures monumentales représentant des monastères de l’ordre en Europe du XVIIe au XIXe siècle, appelées également “cartes de chartreuse”, est exceptionnelle. Classé au titre des Monuments historiques, cet ensemble, propriété du monastère de la Grande Chartreuse a fait l’objet d’un long et minutieux travail de restauration qui aura duré vingt ans et suscité une mobilisation exemplaire, en commençant par les pouvoirs publics et les très nombreux mécènes privés.

Nous avons pu  découvrir l’éclat et la beauté des œuvres restaurées et  mesurer leur apport essentiel à la connaissance de l’histoire de l’ordre, à travers les représentations des monastères et les nombreux détails qui illustrent la vie des hommes et des femmes qui ont fait vœu de silence et de solitude absolue.

Cette visite  a été suivie d’un déjeune “Chez Marius”

     

 

Rentrée d’octobre de la Commanderie

Pour animer cette soirée de rentrée, Le grand maistre avait sollicité Patrick de Chirée, créateur et directeur artistique du festival « Eclats de voix » qui se déroule annuellement à Auch au mois de juin. Le cahier des charges était simple : pourquoi ce festival, les contraintes de la programmation, les difficultés rencontrées, son évolution pour coller à l’attente d’un nouveau public. Depuis sa création, en 1998 ce n’est pas moins de 170 artistes (solistes, chœurs…) comme Barbara Hendricks, Béatrice Uria-Monzon ou le chœur de l’Armée française, Cats on Trees qui se sont succédés.
Entre la présentation générale et les réponses aux nombreuses interrogations du public, notre intervenant, avec sa verve et son humour bien connu, a conquis le public soucieux de découvrir les « dessous » de l’aventure.
Un sympathique buffet dinatoire a régalé la quarantaine d’Anysetiers et amis qui se sont ainsi retrouvés pour l’occasion avec un plaisir non dissimulé.